Podcasts - PODIUM

Mercredi 27 Juin 2018

« Il faut montrer les points positifs de notre pays »

Invité : Alice Métais, mal voyante, sprinteuse spécialiste du 100m et 200m

00:00

Alice Métais à Charlety



Le 14 et 15 juin derniers s’est déroulé une compétition au stade Charlety, le Handisport Open de Paris, à laquelle Vivre FM était présent.


C’est lors de cet évènement, le dernier grand tournoi avant les championnats d’Europe d’aout à Berlin, que nous avons rencontré la jeune espoir de l’athlétisme tricolore, Alice Métais.


Spécialiste du 100m et 200m, Alice Métais est une sprinteuse française de 17 ans sur qui les espoirs de médaille pour les jeux de Paris 2024 pèsent déjà sur ses épaules.


Il lui faut seulement 28’75 pour parcourir 200m (son record personnel) et 13’94 pour le 100m. Les résultats ramenés de Charlety sont d’autant plus impressionnants quand on sait que l’athlète française est mal voyante et n’a qu’un dixième de vue à chaque œil. Mal voyante de naissance, elle court dans la catégorie T13 sans aucun guide.


Nous l’avons rencontré lors d’une séance d’entrainement sur les pistes. Son sport, les séances d’entrainement, les rencontres qui l’ont plongé dans le bain de l’athlétisme, son stage de perfectionnement en équipe de France et ses projets à venir… Alice Métais est au micro pour un décrassage sportif.

Lundi 25 Juin 2018

« Le judo c’est pas une question de force »

Invité : Roland Mbog, professeur de judo, et deux pratiquants, Gilles et Jeannot

00:00

Gillets (à gauche) et Jeannot (à droite) et Jim (un autre élève au centre)



Rendez-vous au gymnase Marcel Paul dans le 92. Le club Elan Chevilly Larue propose une section Handi judo avec des entrainements tous les samedis matins.


Roland Mbog, l’entraîneur, nous présente son club et deux de ses pratiquants qui sont Gilles et Jeannot, avec qui nous partons à la découverte de ce sport.

Gilles a 56 ans et suite à un accident de moto dans les années ’70 est atteint d’hémiplégie. Jeannot a 60 ans et souffre lui, de perte de mémoire. Ils sont malgré leurs handicaps, tous deux ceintures marron de judo.


De la révérence face à Jigoro Kano, le fondateur du judo, à l’initiation à cet art martial avec des exercices de chute et un duel, Gilles et Jeannot nous expliquent la particularité de ce sport qui se base avant tout sur le respect et l’amitié.

 

Mercredi 20 Juin 2018

« J’ai fait la bagarre avec un train et j’ai perdu »

Invité : Samou Soumaoro, joueur de basket fauteuil à l'US Créteil, amputé des deux jambes

00:00

Samou Soumaoro au gymnase du Jeu de Paume

 

En 2013, une mauvaise rencontre avec un train lui fait perdre ses deux jambes.


Aujourd’hui, à 26 ans, Samou Soumaoro est un joueur de basket fauteuil au sein du club de l’US Créteil. Peut-être un des plus rapides et athlétiques, son palmarès est encore vierge mais ne devrait pas l’être longtemps à force d’entrainements.

Il nous rencontre à l’abri de la pluie à quelques mètres du gymnase de jeu de Paume où il s’entraine chaque semaine.


Il se confie sur le sport, les entrainements, l’idée d’être pro et la réalité du terrain et du niveau. Il parle aussi de l’envie de continuer à s’amuser, des matchs et des déplacements, et des 3e mi temps.

Mercredi 20 Juin 2018

« J’ai fait la bagarre avec un train et j’ai perdu »

Invité : Samou Soumaoro, joueur de basket fauteuil à l'US Créteil, amputé des deux jambes

00:00

Samou Soumaoro au gymnase du Jeu de Paume

 

En 2013, une mauvaise rencontre avec un train lui fait perdre ses deux jambes.


Aujourd’hui, à 26 ans, Samou Soumaoro est un joueur de basket fauteuil au sein du club de l’US Créteil. Peut-être un des plus rapides et athlétiques, son palmarès est encore vierge mais ne devrait pas l’être longtemps à force d’entrainements.

Il nous rencontre à l’abri de la pluie à quelques mètres du gymnase de jeu de Paume où il s’entraine chaque semaine.


Il se confie sur le sport, les entrainements, l’idée d’être pro et la réalité du terrain et du niveau. Il parle aussi de l’envie de continuer à s’amuser, des matchs et des déplacements, et des 3e mi temps.

Mercredi 13 Juin 2018

« J’ai demandé à mon médecin qu’il me casse les hanches &raqu

Invité : Joël Joubert, paraplégique, champion de France d'escrime en 2006, maître d'armes et entraineur de basket fauteuil à l'US Créteil

00:00

Joël Joubert au gymnase de l'US Créteil

 

 

C’est un cours particulier de basket fauteuil que nous offre aujourd’hui Joël Joubert.


Entraineur au sein du club de l’US Créteil, ce sportif de 43 ans, atteint de paraplégie de naissance, nous explique les règles et la pratique de son sport.

En théorie pas évident, en pratique encore moins quand il s’agit de marquer des paniers assis sur un fauteuil ou de se déplacer tout en gérant le ballon et les adversaires…

Ancien athlète de haut niveau, escrimeur accompli devenu par la suite maitre d’armes (personne qui enseigne l’escrime), il pratique le basket fauteuil et délivre ses conseils aux jeunes du club.


Faire un dunk en fauteuil roulant est impossible ? Joël Joubert l’a fait !

Il en parle au micro de Nicolas Baril. Il revient également sur des anecdotes de sa vie, un fauteuil roulant égaré aux Antilles, une lourde opération pour pouvoir s’assoir normalement, et ce qui l’a poussé à tourner la page du haut niveau en escrime.


 

Philippe Katerine s’essaie au basket fauteuil, c’est ici !


 

 

 

 

 

Vendredi 08 Juin 2018

« On passe pas notre vie allongée les sprinteurs ! »

Invité : Nantenin Keïta, championne paralympique du 400m à Rio en 2016, et multiple médaillée en athlétisme.

00:00

Nantenin Keïta à l'INSEP

 

 

Direction l’INSEP à Vincennes à deux pas de Paris, une championne paralympique en sprint nous attend.


Fille du célèbre musicien Salif Keïta, Nantenin Keïta quitte à l’âge de 2 ans le Mali pour la France. Elle amène avec elle dans sa valise son albinisme et sa vue déficiente, mais surtout son enthousiasme et sa volonté de réussir pour devenir une des athlètes phares du groupe France en athlétisme.

Son palmarès parle pour elle. Sa plus belle médaille est peut-être l’or remporté en 2016 à Rio sur le 400m. A Pékin en 2008 et à Londres en 2012 elle rafle l’argent et le bronze. Aux championnats du monde à Doha elle gagne l’or encore une fois sur le 400m.


De retour de blessure, une grosse entorse qui met un peu de temps à partir, la sprinteuse se prépare pour les prochains championnats d’Europe en aout 2018. Elle nous accorde du temps pour parler sport, et surtout pour nous expliquer comment se déroule un entrainement.

Vélo, étirements, gainage, squat… on s’échauffe Nantenin Keïta.


La finale de Nantenin Keïta à Rio en 2016, c’est ici !

Vendredi 01 Juin 2018

« On rencontre des cyclistes avec qui on discute le bout de gras »

Invité : Antoine Moreno, ancien athlète de haut niveau aveugle, pratique le tandem

00:00

Antoine Moreno et son vélo tandem

 

 

C’est au stade de Clerville à Ivry-sur-Seine que nous partons à la rencontre d’Antoine Moreno.


La soixantaine passée, cet ancien athlète de haut niveau a une particularité. En plus d’être à un âge où beaucoup estiment que le sport n’est plus possible, Antoine Moreno est aveugle.

A la fin des années 60, des médecins lui diagnostiquent tardivement une rétinite pigmentaire. En 6 mois à peine il perd la vue.


Aujourd’hui Antoine Moreno est investi à 100% dans le sport. Que ce soit à travers le milieu associatif comme avec l’association Asparathlé qui réunit autour du sport, handicapés et valides. Où  l’association  Vigilance Handicap qui organise des opérations de sensibilisation au handicap à destination des jeunes d’Île-de-France.

Sur le terrain, il continue à pratiquer le sport en loisir : la course, le cani-marche avec son chien Isseo, l’escalade et le cyclisme. En tandem ! Preuve qu’il est possible de faire du vélo et de réaliser des performances, il parcourt en 2003 les 2755km qui séparent Paris de St Pétersbourg.


Alors concrètement, comment faire du vélo quand on est aveugle ? C’est Antoine Moreno qui nous l’explique au micro de Nicolas Baril.

Jeudi 24 Mai 2018

"des bleus, des cicatrices et des doigts cassés !"

Invité : Léane Sorbier, joueuse de basket fauteuil

00:00

Séance de tir avec Leane Sorbier

 

Leane a 14 ans et joue au basket fauteuil au sein du club de l’US Créteil.

Née avec une jambe plus courte que l’autre, la jeune handisportive a choisi de s’entrainer tous les mardis soir avec son équipe. Une équipe mixte composée d’hommes et de femmes, d’âge et de handicaps différents qui se déplacent tous en fauteuil roulant, condition pour pratiquer ce sport.

Pour le reste, les règles sont les mêmes que pour le basket valide.

Bien qu’amateur, le club de l’US Créteil a récemment rencontré la meilleure équipe de France, le club de Meaux. Un match qui n’avait rien d’une partie de plaisir, la différence de niveau s’est fait sentir.

Une défaite amère. Un débrief et des conseils de la part de l’entraineur Joël Joubert plus tard, le message est passé. Discipline, rigueur, vista. Ne rien lâcher, continuer à s’entrainer, à s’amuser, et à jouer ensemble.

Prochain rendez-vous ? Un match à Villiers sur Marnes. L’occasion de jouer et de faire la fête. Avant de souffler et de partir en vacances, il y aura aussi la fête du club le 19 juin. Une journée dédiée au basket fauteuil, avec des animations, des challenges, un match et la nomination du MVP (Most Valuable Player pour le meilleur joueur de la saison).

Leane Sorbier MVP ? Peut-être. En attendant les résultats de l’élection, elle continue d’enchainer les paniers à deux points et à trois points du haut de son fauteuil roulant.


Le basket fauteuil filmé par un drone, c’est ici !

<1234

Podcasts

Logo de l'émission Rencontres en établissement - L'envers du MédiaLab

Logo de l'émission Rencontres en établissement - L'envers du MédiaLab

Logo de l'émission Rencontres en établissement - Mon petit bonheur du jour

Logo de l'émission L'agenda différent de Vincent Geoffroy