Infos

Accueil > Toutes les infos > Sport

Jeudi 21 Juin 2018 - 10h00

Sport

David, malvoyant, s’apprête à gravir le plus haut sommet des Pyrénées

Ancien champion paralympique de cécifoot, David Labarre, 30 ans, rêve de gravir les plus hauts sommets du monde. Première étape de son défi, le 16 juin prochain, avec l’ascension du mythique Aneto (3404 mètres d’altitude), le plus haut sommet de la chaîne Pyrénéenne. Un défi sportif, avant tout humanitaire.

David Labarre s'entraîne avant de partir grimper les sommets - juin 2018
David Labarre s'entraîne avant de partir grimper les sommets - juin 2018

                Dans quelques jours, David Labarre tentera d’accomplir la première étape de son incroyable défi : gravir quatre des plus hauts sommets du monde. Il s’attaquera notamment au Mont Blanc ou encore à un sommet au Népal qui culmine à plus de 7 400 mètres d’altitude. Mais il commence cette aventure le 26 juin prochain, avec l’Aneto, après avoir réussi à mettre en place une équipe pour l’accompagner.

 

Depuis la naissance, David Labarre est atteint de rétinite pigmentaire. Cette maladie diminue dans un premier temps le champ de vision, avant d’entraîner une perte de la vue. Au début, les guides de montagnes étaient réticents par rapport à son handicap. Mais ils se sont vite aperçus que l’athlète handisport était très doué. Par rapport aux personnes valides, il n’a pas le vertige. Il peut se concentrer plus facilement sur l’ascension et sur ses prises. Les guides doivent quand même le canaliser car la montagne reste un environnement dangereux. David Labarre doit avoir conscience du risque, même s’il n’a pas peur du vide.

 

Cette ascension de quatre sommets n’est pas un simple un défi sportif. Il veut faire passer un message, en prouvant que les personnes handicapées sont tout à fait capables « de réaliser des choses extraordinaires ». C’est aussi une aventure humanitaire. David Labarre va lever des fonds pour l’association de l’Hôpital Sourire de Toulouse. Cette organisation se charge d’aider les parents, et d’améliorer les conditions de vie des enfants pendant leur hospitalisation.

 

David Labarre vient d’un petit village des Pyrénées. Pour lui, c’est donc tout un symbole de gravir le plus haut sommet de ce massif montagneux. C’est un passionné de nature qui pratique depuis longtemps l’alpinisme, malgré son handicap. Pour cet événement, il doit quand même se préparer méticuleusement pour éviter les risques. Gravir ces sommets ne peut pas se faire sans entraînement. En plus de séances de renforcement musculaire en salle de sport, il effectue également 2 à 3 entraînements d’escalade par semaine. Mais il sait que la montagne sera d’une difficulté supplémentaire.

 

Mais David Labarre n’est pas un sportif débutant, car c’est un passionné de football depuis la Coupe du Monde 1998. Le jeune homme s’est battu pour devenir footballeur professionnel, mais la rétinite pigmentaire l’en a empêché. Il a donc décidé de se lancer dans le cécifoot. Au début des années 2000, cette discipline n’est pas encore très bien structurée en France. Pourtant, il devient l’un des meilleurs joueurs du pays. Il remporte quatre titres de champion de France et il est vice-champion paralympique en 2012. Il est également capitaine des Bleus pendant quatre ans. L’idée de l’ascension lui est venue l’année dernière, quand il a pris sa retraite internationale. Malgré son activité professionnelle de conférencier en entreprise, et sa candidature aux élections législatives, il ressentait à ce moment-là un manque d’adrénaline. 

 

Une équipe de tournage suivra sont aventure. Les vidéos seront disponibles sur les télévisions de l’hôpital sourire de Toulouse. Vivre FM vous tiendra également informer sur l’évolution de ce défi.



Retrouvez le témoignage de David Labarre dans l'info différente de Vivre FM :

 

 

Merrick Collot

A lire également

Commentaires

David, malvoyant, s’apprête à gravir le plus haut sommet des Pyrénées

Podcasts

Logo de l'émission Rencontres en établissement - Mon petit bonheur du jour

Logo de l'émission L'agenda différent de Vincent Geoffroy

Logo de l'émission L'agenda différent de Vincent Geoffroy

Logo de l'émission L'agenda différent de Vincent Geoffroy