Publié le : Mardi 22 Juillet 2014 - 16h05

obésité

L'obésité morbide reconnue comme un handicap


L’obésité morbide est désormais considérée comme un handicap. L'avocat général de la Cour de Justice de l’Union Européenne a rendu jeudi dernier sa décision. Cette maladie pourra être prise en considération dans le monde du travail, sous certaines conditions. Un premier pas avant le verdict définitif de la Cour.

"L'obésité sévère peut être considérée comme un handicap si elle rend difficile la participation de la personne concernée à la vie professionnelle sur un pied d'égalité avec ses collègues", a estimé l'avocat général de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE). La Cour a été sollicitée par la juridiction danoise en juin dernier après l’affaire Karsten Kaltoft. Cet assistant maternel  prétendait avoir été licencié en raison de son obésité. Pesant plus de 160kg et possédant un IMC de 54, il a par la suite saisi la justice pour obtenir gain de cause envers la municipalité qui l’employait. L'avis de l'avocat général doit encore être confirmé par la Cour européenne. 


Seule l'obésité morbide prise en compte

 

Le droit européen ne contient pas d’interdiction de discriminations basées sur l’obésité. Mais pour l’avocat général Niilo Jaaskinen,  "l’obésité peut constituer un handicap si elle atteint un degré tel qu’elle rend clairement difficile la participation à la vie professionnelle […] Seule l’obésité morbide, la plus extrême, qui présente un IMC supérieur à 40, pourrait créer des limitations équivalentes à un handicap." Il incombe, selon lui, à la juridiction du pays de déterminer si l'obésité du plaignant relève de cette définition.


L'obésité modérée, sévère et morbide forment les trois stades de cette maladie. Seul l’IMC (l’indice de masse corporelle) permet de les différencier. Le calcul est simple, il suffit de diviser votre poids (en kg) par votre taille (en cm) au carré. Lorsque que votre IMC est compris entre 20 et 25, le poids est considéré comme normal. Entre 25 et 30, c’est le surpoids.  On parle d’obésité modérée si votre IMC se situe en 30 et 35. Ces valeurs atteintes, des risques d’hypertension, de diabète ou autres, peuvent se développer. Si votre indice se place entre 35 et 40, il s’agit d’obésité sévère. Les facteurs de maladie sont alors plus dangereux. Quand il dépasse 40 voire 50, les fonctions physiologiques fondamentales telles que la respiration et la marche sont limitées. Le pronostic vital d'une personne atteinte d'obésité morbide est donc engagé. 

Jérémy Truong et Louise Vignaud