PubliƩ le : Vendredi 06 Juillet 2018 - 13h58

Lecture

BD : Paul Samanos refait le monde dans un fauteil roulant


Après le succès médiatique et public de "Fauteuils en état de siège" - Prix Spécial du Jury Hand-Livres en 2010, vendu à près de 4000 exemplaires - Paul Samanos revient avec Le "Charme discret des petites roues". Une nouvelle pépite, sélectionnée pour le prochain prix Handi Livres.

Un jeune homme chante sous la fenêtre de sa bien-aimée. La belle lance une corde au prétendant, mais il est en fauteuil roulant, il invite donc la jeune femme à venir à lui. Dans "Le Charme discret des petites roues", Paul Samanos nous met dans la peau d’une personne à mobilité réduite, mais toujours avec humour. Tout y passe, le manque d’accessibilité des toilettes et de la machine à café, on croise de grands personnages comme le Mahatma Handi (Gandhi) et Super Chario (Super Mario). Paul Samanos sourit de tout et il refait le monde. Tétraplégique depuis l’âge de 15 ans, à la suite d’un accident survenu lors d’un match de rugby, ce Nantais a découvert le dessin et utilise un ordinateur pour créer des bandes dessinées : « Je ne maîtrise pas du tout mes doigts. J’ai un logiciel très intéressant, avec une fenêtre qui me permet de voir mon travail pixel par pixel et une autre pour le résultat final. Cela fait qu’avec beaucoup de patience, je sculpte mes petits dessins avec la souris ».

Intouchable, un film qui a fait évoluer la société

Grâce à sa méthode de travail, Paul Samanos a produit des planches qui mettent en scène un personnage récurrent paraplégique. Au départ, publier n’a pas été simple « J’ai mis du temps à trouver un éditeur, parce que le couple humour-handicap, cela fait un peu peur », se souvient Paul Samanos. Les éditeurs lui retournaient un mot poli : « Le public n’est pas prêt, le handicap est un sujet délicat ». Le dessinateur estime qu’un changement dans la perception du handicap s’est produit dans les années 2000, notamment avec des films comme Intouchables et Hasta La Vista. En 2009 Les éditions La boite à bulles publie Fauteuils en état de siège. L’album a obtenu le prix spécial du jury Handi Livres l’année suivante. Cette récompense est un atout. « J’ai constaté que ça aidait beaucoup à motiver les journalistes, explique l’auteur : Au début j’avais le plus grand mal à intéresser des médias un peu importants. ». L’album s’est vendu à 4 000 exemplaires.

Constantin, le « frère de papier » de Paul Samanos

Le Charme discret des petites roues publié en avril par les Editions d’un monde à l’autre marque le grand retour de Constantin, le personnage à la mèche rebelle et en fauteuil. « C’est un frère de papier » affirme Paul Samanos, qui note qu’il a choisi de mettre en scène un homme paraplégique pour pouvoir varier les positions de ce héros. Une fois de plus le livre a été sélectionné pour le prix Handi-livres.

Le dessinateur aurait-il matière à faire vivre son personnage dans une société plus inclusive : « Il y aurait peut être un peu moins de matière, mais je pense qu’on ne viendra jamais à bout de toutes les maladresses, ne serait-ce que celles liées au regard ». Mais l’auteur estime que les personnes handicapées doivent réfléchir à l’image qu’elles veulent donner d’elles : « Nous-mêmes nous ne sommes pas très clairs avec ça : le regard insistant nous gêne, mais l’absence de regard, quand les gens nous traitent comme les autres, cela nous gêne aussi ».

"Le Charme discret des petites roues" est disponible est disponible sur le site de l'éditeur D'un monde à l'autre.

Rezki Mammar